Un rachat de crédit entraîne-t-il un changement de banque ?

Rédigé par Morgan - -

Si vous avez des soucis d’endettement, le rachat de crédit ou restructuration de dettes peut vous aider à les régler de la meilleure façon possible. Souvent, cette opération entraîne un changement de banque.

Pourquoi changer de banque ?

L’utilité de changer de banque dépend souvent du type de rachat de crédit que vous souhaitez effectuer. Si l’opération se fait dans une banque de dépôt autre que la vôtre, vous serez obligé d’y ouvrir un compte bancaire et d’y fixer vos revenus. Comme elles sont en concurrence, le choix d’une condition plus avantageuse répondant mieux à des attentes personnels peut aussi être la raison qui incite un emprunteur à changer de banque; le crédit immobilier est souvent le plus utilisé pour attirer la clientèle. A noter qu’une domiciliation des revenus auprès d’une nouvelle banque en cas de changement peut apporter des atouts considérablement positifs.

Simplicité et coût

Certes, le rachat de crédit par un autre établissement financier est plus simple à obtenir mais nécessite par contre, plus de coût. Cette opération implique un investissement supérieur et des démarches plus lourdes. En général, elle nécessite un transfert de placement, une mise à jour des prélèvements, une domiciliation de revenu et diverses démarches administratives et paperasserie.

Rachat de crédit sans changer de banque

Lors d’un regroupement de prêts, le financement est possible indépendamment de la banque de l’emprunteur ; en général, il n’est pas forcément nécessaire de changer de banque. Si l’opération passe par un organisme spécialisé en rachat de crédit, la domiciliation bancaire actuelle peut être gardée et la nouvelle mensualité y être prélevée. L’avantage reste le même pour le client : un emprunt à rembourser avec un taux d’intérêts plus faible et des mensualités plus basses.

 

Un rachat de crédit, c'est quoi ?

Rédigé par Morgan - -

Le principe :

On qualifie de rachat de crédit lorsqu’un organisme bancaire rachète toutes les dettes d’une personne auprès de ses différents créanciers afin de regrouper ses crédits au sein de son établissement. Ainsi le ménage, ne devra plus que rembourser cet unique organisme à un taux et pour une durée généralement révisés.
Les mensualités deviennent plus faibles et la période de remboursement généralement plus longue.

Ainsi cette opération permet de transformer plusieurs contrats de crédit ou dettes en cours de tous types en un unique prêt dans un unique établissement financier.
Cependant il est à noter que des mensualités plus faibles combinées à un allongement du crédit peuvent engendrer une augmentation du coût total du crédit. Néanmoins cela permet à l’individu de bénéficier d’avantage de revenus chaque mois et d’alléger le poids de ses dettes.

Dans quel but opérer un rachat de crédit ?

Ce n’est que vers les années 2000 que cette opération s’est exportée des pays anglo-saxons pour arriver en France et devenir fréquente. 

Elle est appréciée, car elle permet de réduire les mensualités dues par le ménage. Cela leur laisse la possibilité de réaliser un projet, d’épargner pour celui-ci ou simplement de vivre plus confortablement.
De plus procéder à un rachat de crédit permet une meilleure gestion et une meilleure communication. En effet le ménage n’a plus qu’un seul prêt à rembourser à une unique institution.

C’est donc une solution pour les ménages vivant difficilement face au poids de leurs dettes. Leurs budgets sont considérés comme déséquilibrés si la somme de leurs mensualités et de leurs charges fixes représentent plus de 35% des revenus fixes.
Faire un rachat de crédit permet à ceux dont les dettes ont dépassé ce solde, d’avoir un nouveau crédit en accord avec leur budget. Dans ce cas le regroupement des crédits aura pour conséquence une réduction des mensualités et un allongement de la période de remboursement.

Au contraire si le taux de 35% n’a pas été dépassé, la période de remboursement ne sera pas modifiée.
Le rachat de crédit a aussi un autre avantage, il permet aux ménages de bénéficier d’un taux plus avantageux que celui octroyé notamment dans les découverts bancaires.

Ainsi le rachat de crédit est devenu une opération commune car elle est accessible à tous et pour tous types de crédits.
De plus, elle permet au ménage qui l’entreprend de simplifier la gestion des ses dettes. Ainsi qu’atteindre un montant de mensualités leurs permettant d’allier vie confortable et remboursement de leurs dettes.

Le boom des rachats de crédit en 2016 lié à la faiblesse des taux d'emprunt

Rédigé par Morgan - -

Jamais vu en France depuis début 2012, une véritable chute libre du taux d'emprunt qui se stabilise à 1,70%. Pour plus de clarté, vous pouvez comparer cela à une baisse de plus de 22% des prix des logements. Bénéfiques pour les uns, moins bon pour les autres, le secteur des rachats de crédit semble le plus impacté par cette situation.

Rachat de crédit : pour qui ?

Aussi connu comme regroupement de crédits, le rachat de crédit consiste à réunir toutes les dettes d'une personne en un seul prêt. Il offre la possibilité de rallonger la durée d'un prêt tout en profitant d'un taux plus intéressant. Accessible par un large public, chaque entité peut y avoir accès, notamment, les propriétaires, les locataires, les seniors, les salariés et les fonctionnaires.

Réduction des taux d'intérêt

Au cas où la part de l'emprunt immobilier sur l'ensemble de la dette à restructurer dépasse les 60%, seul le taux de l'usure en vigueur pour les prêts immobiliers sera pris en considération. Dans le cas contraire, le taux d'usure utilisé pour les crédits d'un montant supérieur à 6 000 euros est retenu. Cela peut être favorable pour des milliers de Français qui avant n'ont pas pu y avoir recours, seulement, les banques démontrent surement moins d'enthousiasme dans la récolte des dettes des clients à la situation financière fragile qui pourtant sont les principaux utilisateurs de rachat de crédit.

Une hausse du marché loin d'être fini

Le marché du rachat de crédit est un marché très dynamique qui en seulement quelques années est passé d'un statut embryonnaire à un statut mûr. Ces 10 dernières années, un essor remarquable de ce secteur qui représente 7 à 9% du total des crédits à la consommation n'a cessé et la situation actuelle laisse à croire que cela se poursuivra encore dans années à venir.

Fil Rss des articles