Le boom des rachats de crédit en 2016 lié à la faiblesse des taux d'emprunt

Rédigé par Morgan - -

Jamais vu en France depuis début 2012, une véritable chute libre du taux d'emprunt qui se stabilise à 1,70%. Pour plus de clarté, vous pouvez comparer cela à une baisse de plus de 22% des prix des logements. Bénéfiques pour les uns, moins bon pour les autres, le secteur des rachats de crédit semble le plus impacté par cette situation.

Rachat de crédit : pour qui ?

Aussi connu comme regroupement de crédits, le rachat de crédit consiste à réunir toutes les dettes d'une personne en un seul prêt. Il offre la possibilité de rallonger la durée d'un prêt tout en profitant d'un taux plus intéressant. Accessible par un large public, chaque entité peut y avoir accès, notamment, les propriétaires, les locataires, les seniors, les salariés et les fonctionnaires.

Réduction des taux d'intérêt

Au cas où la part de l'emprunt immobilier sur l'ensemble de la dette à restructurer dépasse les 60%, seul le taux de l'usure en vigueur pour les prêts immobiliers sera pris en considération. Dans le cas contraire, le taux d'usure utilisé pour les crédits d'un montant supérieur à 6 000 euros est retenu. Cela peut être favorable pour des milliers de Français qui avant n'ont pas pu y avoir recours, seulement, les banques démontrent surement moins d'enthousiasme dans la récolte des dettes des clients à la situation financière fragile qui pourtant sont les principaux utilisateurs de rachat de crédit.

Une hausse du marché loin d'être fini

Le marché du rachat de crédit est un marché très dynamique qui en seulement quelques années est passé d'un statut embryonnaire à un statut mûr. Ces 10 dernières années, un essor remarquable de ce secteur qui représente 7 à 9% du total des crédits à la consommation n'a cessé et la situation actuelle laisse à croire que cela se poursuivra encore dans années à venir.

Les commentaires sont fermés.